Skip to content

ERA Architects

Projets

Étude de requalification au Bois-de-la-Roche

Étude de requalification au Bois-de-la-Roche

In English >

Le domaine agricole du Bois-de-la-Roche est un lieu d’une valeur patrimoniale exceptionnelle, dont certaines parties du territoire et bâtiments sont reconnus par les instances municipales, provinciales et fédérales.

Lorsque le sénateur et homme d’affaires Louis-Joseph Forget y établit son domaine entre 1886 et 1908, le site possède déjà quelques bâtiments. Il y fait ériger de nouvelles constructions, conceptualisées notamment par les architectes de renom Edward et William Sutherland Maxwell, et acquiert les lots adjacents jusqu’à constituer un vaste domaine agricole. À son décès, les descendants de Louis-Joseph Forget continuent d’occuper les terres et, en 1960, la fiducie familiale acquiert l’école de rang adjacente et son terrain. La gestion de la propriété est assurée par divers acteurs pendant la seconde moitié du 20e siècle, avant d’être morcelée et partiellement acquise par la communauté urbaine de Montréal (CUM) en 1991 pour constituer un parc agricole. Au fil du temps, plusieurs projets sont présentés, sans qu’aucun n’aboutisse. Les résidences sur le site du CUM sont présentement louées, notamment à certains descendants du sénateur Forget.

Le mandat réalisé par l’équipe s’est attardé à certains bâtiments résidentiels du site détenu par la Ville de Montréal : l’ancienne maison du fermier, l’ancienne école de rang, la maison dite « Eustache-Rouleau » et la maison dite « des employés ». En amont, l’équipe a procédé à l’étude de la documentation disponible quant aux caractéristiques, à l’histoire et à l’évolution du parc agricole du Bois-de-la-Roche, aux exercices de planification plus récents, ainsi qu’à un état des lieux, en s’attardant aux bâtiments visés et à leur parcelle respective. De concert avec l’Enclume, une analyse de la réglementation en vigueur, liée notamment au zonage agricole, a ensuite été réalisée pour comprendre la faisabilité des nouveaux usages proposés. Ces intrants ont servi de base à un diagnostic des forces, faiblesses, opportunités et menaces pour chacun des quatre bâtiments et à l’échelle du site.

En parallèle, l’exercice d’idéation a été enrichi par une étude de précédents comparables de projets agrotouristiques ainsi que d’adaptation et de mise en valeur de propriétés patrimoniales. Certains acteurs du milieu et partenaires potentiels ont également été consultés afin de saisir les tendances et besoins relatifs à l’exploitation agrotouristique contemporaine.

À la lumière de toutes ces données, l’équipe a pu formuler le portrait global du potentiel du site, les scénarios programmatiques et les propositions d’aménagements pour les quatre bâtiments et leur parcelle. L’ensemble proposé s’affiche comme un tout cohérent, dont les usages complémentaires proposés s’harmonisent aussi avec la vision du Grand parc de l’Ouest.

Localisation
Bois-de-la-Roche
Client
Service des grands parcs, du Mont-Royal et des sports, Ville de Montréal
Date
2022 - 2023
Champ d’expertise
/
Secteur
/
Équipe
Marie-Eve Beaudette/Manuela Senese/Ève Wertheimer

Projets connexes

Le quartier de la distillerie Cityscape Development Corporation & Dundee Realty
Toronto
Étude de requalification de la Maison Bleau Service des grands parcs, du Mont-Royal et des sports, Ville de Montréal
Montréal
Centre Bay Adelaide Brookfield Properties
Toronto
Lawrence-Orton Toronto Community Housing
Toronto